Llámame Lola

Ce qui m'a marqué chez Lola Rubio, quand nous nous sommes rencontrés, c'est son accent espagnol, sa voix cassée et ses cheveux roux. C'était en 2002 à Montpellier. Son prénom évoque un film français et son nom la couleur de ses cheveux.

Depuis, je l'ai souvent vu danser sur scène. Nous nous sommes croisés à de nombreuses reprises. Nous avons partagé du temps, par plaisir, dans différentes villes, mangé des cheese cakes, bu jusque tard dans la nuit.
Elle m'a présenté Lucio, son fils alors âgé de 3 ans, qu'elle élève seule à Berlin.

Ce projet est pensé comme un portrait chorégraphique de Lola Rubio. De son expérience d'interprète, nous élargissons à sa relation au plateau, ce qui est habituellement peu visible : le rapport au hors-champ, aux coulisses, aux appréhensions, à la préparation. Il s'agit d'entrer dans l'intimité de ce qui fait la singularité de son parcours.
De ce parcours, nait de fait et avant toute chose un portrait de femme, complexe. Il convoque des souvenirs : d'enfance, quand elle voyait sa mère danser lors de fêtes de mariages, la dernière fois qu'elle a salué sur scène, la danse qu’elle a pris le plus de plaisir à interpréter…

Sur scène, Lola Rubio offre son dos, renversant la face et le fond de scène, comme un espace de projection, pour montrer l'envers. C'est également une manière de partager ce qu'elle traverse au plateau.

« No me llames Dolores, Llámame Lola » (titre d’une chanson de Concha Piquer)

— Mickaël Phelippeau


Création le 9 octobre 2015 à l'échangeur - CDC Picardie, dans le cadre du festival C'est comme ça !

pièce chorégraphique de Mickaël Phelippeau

collaboration artistique et interprétation Lola Rubio

création lumière Séverine Rième

remerciements Lucio Rubio, Arantxa Martinez & Sonia Noya


production déléguée bi-p association

coproduction Théâtre Brétigny - scène conventionnée / Fabrik Potsdam (DE) et CDC - Uzès Danse dans le cadre du programme ÉTAPE DANSE, initié par l’Institut Francais Deutschland - Bureau du Théâtre et de la Danse, avec l’aide du Ministère de la Culture et de la Communication-DGCA, et de la ville de Potsdam / Le Phare - Centre chorégraphique national du Havre Haute-Normandie / L’échangeur, CDC de Picardie (FR) / Centre chorégraphique national de Caen - Basse-Normandie (FR), dans le cadre de l’accueil studio

Résidences de création Bureau du théâtre et de la danse – Berlin (DE), Fabrikpotsdam – Potsdam (DE), dans le cadre du dispositif Etape Danse de l’Institut Français, Le Phare - Centre chorégraphique national du Havre Haute-Normandie, dans le cadre du dispositif départemental « Un artiste un collège », Centre chorégraphique national de Tours - Direction Thomas Lebrun , Centre chorégraphique national de Caen - Basse-Normandie (FR), dans le cadre de l’accueil studio

crédit photo : Philippe Savoir & Mickaël Phelippeau

Création 2015

2015
L'Echangeur, CDC Hauts-de-France - Festival C'est comme ça, Château-Thierry - création
Théâtre Brétigny, scène conventionnée, FR

2016
Fabrik Potsdam - Made in Postdam, DE
Maison de la Musique de Nanterre, FR
Théâtre Louis Aragon, scène conventionnée danse de Tremblay-en-France, FR
Uzès Danse, Uzès, FR

2017
Le Merlan, scène nationale à Marseille, FR