A Domicile

À DOMICILE

À DOMICILE est un festival qui se déroule à Guissény, village situé dans le Finistère Nord.
Son principe : inviter des chorégraphes ou des artistes proches du champ chorégraphique à travailler avec les habitants du village.

Son contexte géographique, entre terre et mer, révèle ce qui s'y cherche depuis plus de 10 ans : faire cohabiter et se rencontrer des territoires humains et fabriquer ensemble.
Ce qui m'apparaît être la spécificité de À DOMICILE, c'est son caractère d'ouverture et de dialogue à travers le sensible. Tels me semblent être ses enjeux depuis sa création en 2007.

Être À DOMICILE, c’est :
• pour les artistes invités : être hébergés chez les habitants de Guissény ; partager des processus, des temps de recherche, des moments qui sont rarement ouverts ; se frotter à un cadre, des personnes, un lieu, une histoire ; embrasser l'ensemble ou focaliser sur un aspect.
• pour les "autochtones" (pour reprendre l'appellation chère aux artistes Virginie Thomas et Yasmine Youcef accueillies en 2010) : se déplacer ; héberger ; accueillir une démarche, se laisser embarquer dans une aventure, franchir des limites neuves, goûter au travail de création ou de recherche, regarder différemment le contexte et le paysage qui sont les leurs, se plonger dans la mémoire ou dans la fiction, se mettre dans la peau de.

— Mickaël Phelippeau

À Domicile fait partie de Nos lieux communs, réseau de sept structures culturelles dédiées à la création contemporaine et au spectacle vivant. Ses actions s’inscrivent dans des espaces naturels, des lieux atypiques, et des jardins remarquables en France : noslieuxcommuns.com